Conseils médicaux

Comment soigner les crampes ? 

L'avis du médecin :

"Une crampe est une contracture musculaire violente, généralement située au niveau des membres inférieurs, le mollet la plupart du temps chez les footballeurs. Il n'y a pas de lésion de fibres. Elle est passagère mais très douloureuse.
Les crampes sont liées très souvent à un état de fatigue (souvent en fin de match), à une déshydratation ou à un défaut de préparation physique. Un joueur qui n'est pas prêt physiquement à beaucoup plus de chance d'être victime de crampes, car il va au-delà de ses capacités du moment.
Afin d'éviter les crampes, il faut s'hydrater correctement avant, pendant et après la rencontre. En cas de crampe au mollet, le joueur doit essayer de la faire passer en se faisant aider par un coéquipier. Ce dernier doit saisir la cheville de son partenaire (jambe tendue) et ramener la pointe de son pied vers son genou pour étirer le muscle dans le sens contraire de la crampe. Le joueur allongé au sol doit de son côté, effectuer une légère contraction. idem pour une crampe aux ischios, le coéquipier devra monter la jambe le plus haut possible pendant que la victime contractera son muscle en pliant son genou. Ensuite, il faut boire beaucoup (si possible des boissons riches en sels minéraux). Selon l'évolution et le contexte du match, il vaut mieux sortir le joueur car il aura du mal à terminer la partie.
Un joueur qui ne s'est pas bien entraîné et qui ne respecte pas les règles d'hygiène de vie habituelles (mauvaise alimentation,tabac, alcool et prise de poids) sera logiquement plus exposé que les autres.

Franck Le Gall
Médecin Sportif du CTNFS de Clairefontaine
( Article de Mars 2008 )

****************************************************************************

Que faire en cas de claquage ou contraction musculaire ?

Choc, effort violent lors d'une activite sportive, les traumatismes musculaires sont a prendre au serieux

Crampe ou crontracture
Qui est concerné?

tout le monde, car la cause peut être un problème d'alimentation ou d'hydratation. Mais les crampes peuvent aussi survenir au cours d'un exercice physique intense chez les sportifs qui ne se sont pas - ou insuffisamment - échauffés avant.

Quels symptômes ?

Une douleur intense débute puis progresse rapidement. La crampe ou contracture peut concerner un certain nombre de muscles, les localisations les plus fréquentes étant le mollet ou la cuisse.
Que faire ? Évitez les mouvements brusques du membre blessé. Si la crampe survient pendant un exercice physique, arrêtez immédiatement l'effort. Massez en douceur l'endroit douloureux. Buvez de l'eau minéralisée.
Vous pouvez aussi étirer lentement et progressivement le muscle tendu dans le sens inverse de la crampe. Ce geste assez douloureux peut parfois se révéler efficace.
À ne pas faire : Forcer sur le muscle en continuant l'effort responsable de la crampe

Claquage, élongation
Qui est concerné ?

La douleur, brutale, donne la sensation d'un coup de fouet. Elle reflète en fait la rupture de quelques fibres musculaires et le mal peut persister pendant des semaines. Une impotence fonctionnelle et un gonflement local complètent le tableau. La personne ne peut pas poser le pied par terre ou n'arrive pas à soulever un objet avec son bras blessé.
Que faire ?

Mettez immédiatement la jambe touchée au repos. Surélevez-la avec un coussin pour éviter le gonflement local. Si le blessé doit se déplacer, aidez-le à marcher, sans prendre appui sur la jambe. S'il s'agit du bras (atteinte du biceps), immobilisez-le avec une écharpe. Appliquez du froid sur la zone lésée, soit avec un produit spécifique en bombe, soit en appliquant un sac contenant des glaçons. Interposez une serviette entre la peau et le sac de glaçons.
Si vous possédez un coussin thermique spécial, mettez-le au congélateur et appliquez-le sur le membre atteint toujours en veillant à l'entourer d'un linge. Dans tous les cas un médecin doit être consulté, car la personne a besoin de soins adéquats. Mais le mieux est de la conduire à l'hôpital pour pratiquer si nécessaire des examens radiographiques et/ou échographiques.
À ne pas faire S'appuyer sur la jambe malade. Masser la partie douloureuse, car il existe souvent un hématome. Faire des efforts avec le membre blessé car cela peut provoquer une déchirure, voire une dégénérescence fibreuse du muscle et la cicatrisation devient alors plus difficile.


À retenir :

En cas de lésions musculaires, il ne faut jamais prolonger les efforts au risque d'aggraver la situation. Pour éviter un traumatisme musculaire. Pensez à faire un echauffement avant un effort physique pour eviter aussi les entorses graves et hydratez-vous bien.

ACCÈS DIRECT AUX ÉQUIPES

UNE ÂME DE REPORTER ?

La richesse de notre site internet dépend de vous !

Joueurs du club, parents et famille, supporters, éducateurs, dirigeants, anciens joueurs, amis, bénévoles..... vous pouvez nous envoyer des messages (résultat  et commentaires d'un match, d'un tournoi, conseils pratiques ,rendez vous à ne pas manquer.....) avec  des photos en rapport avec l'actualité  et la vie de notre club à l'adresse :

fcochandieu@lrafoot.org